mardi 29 septembre 2009

Sláinte!

Merci a tous et a toutes pour les bons voeux du 25! Tout lu hier, mais je manque de temps (et d'argent!) pour faire du tinternet en Irlande. Pas le Perou, ni l'Inde.
La Guinness qui souleve tant les passions est toujours a l'honneur. La Beamish aussi. Soiree memorable au pub du coin vendredi dernier, avec les Deane pere et fils.
Bon, c'est le temps pour une ballade en bateau... Skellig Island et son monastere.

mercredi 23 septembre 2009

Cork, Irlande

Avant-hier: belle soirée à Londres.
Hier: 1ère soirée de Guinness avec Paul dans les pubs de Cork... bonheur.
Demain: Dublin avec Sophie!!!

samedi 19 septembre 2009

Delhi, retour à la source

Arrivé ce midi d'Amritsar après 6h de train superexpressdeluxeairclimatisébouffeincluse. Un beau train confortable comme chez nous, mais avec du service en plus.

Passé une semaine complète à Amritsar finalement. Changé d'hôtel pour du gros luxe les 3 dernières nuits: deux draps, comptoir de salle de bain en marbre et eau chaude. On ramollit avec le temps. Même bu du café. Du bon. Prêt à m'en retourner chez les occidentaux faut croire.

Amritsar, la nuit, la vie, le temple.
Encore plus ésotérique. Du monde couché partout sur le plancher des couloirs extérieurs, des bénévoles qui frottent l'or et le laiton, le verre et le marbre. Peu de pélerins qui déambulent. Moins frénétique que le jour. Tranquille et zen au pays des Sikhs types. Pas de file pour se rendre au temple. J'y vais. Le golden temple (Harmandir Sahib) est situé au coeur d'une immense enceinte à ciel ouvert, au milieu de la "piscine du nectar", et est relié au bord par un long "causeway". Voir sur wikipedia pour des photos et le plan pour comprendre (lien à droite). Sans le savoir, j'arrive à temps pour la messe de 23h. Après 15 minutes, je m'éclipse, de peur que l'homélie ne dure toute la nuit. À la sortie, en jasant avec le sympatique Sikh gardien à l'entrée du causeway, j'apprends que c'est déjà presque fini et qu'ils ferment le temple entre minuit et 2h30 du matin pour lui en faire toute une de belle toilette. C'est comme ça tous les soirs. Je lui demande ce qu'il y a dans les deux bols que j'ai vus pendant la messe devant celui qui avait tout l'air de mener la patente. Il me dit que c'est le "Holy Sweet"(!) : genre d'ostie, en moins plat. Une pâte sucrée pas mal du tout (un pèlerin passant par là, encore tout illuminé de sa messe, m'a fait goûter) qui donne presque le goût de se convertir et de faire dans les 5 K, 5 éléments hautement symboliques qu'un Sikh doit porter. Les 5 K sont: kēs (les cheveux longs), kaṅghā (le petit peigne qui tient les cheveux), kaṛā (le bracelet de fer), kirpān (le poignard), and kacchā (des sous-vêtement lousses!?).
Aux cuisines, plus tranquille la nuit par contre. Apparemment, il se sert 40000 repas gratos par jour!

À la frontière
Autre activité touristique de la région, la relève de la garde et la fermeture de la frontière indo-pakistanaise, située au village d'Attari (2 "t"), à 35 km à l'ouest d'Amritsar. Ça s'enfarge pas dans les pâquerettes ce monde-là. Pour avoir une idée, voir un exemple sur youtube (lien à droite).
Plein de monde côté indien. Ça danse du bollywood, ça chante, ça crie, ça joue du drapeau. Les étrangers ont même droit aux gradins VIP. Quand j'y étais, les gradins pakistanais étaient malheureusement presque vides, pour cause de ramadan.
Étrange rituel; tout ça quand on sait que 2 jours avant que j'assiste à la cérémonie, des petits comiques du côté pakistanais (pas l'armée, qui jouait au cartes pendant ce temps-là) ont lancé 2 roquettes dans le coin d'Attari. L'armée indienne a riposté. Pas de dommage ni blessé ni mort... et hop, on se refait une petite cérémonie de relève de garde ce soir? Volontiers!

Delhi, 37C
De retour à Delhi donc, cette fois-ci pour y passer mes 2 dernières nuits en Inde avant longtemps. Le meilleur rapport qualité-prix pour les guesthouses se trouverait dans le quartier des réfugiés tibétains en exil. M'y voilà donc, au Lhasa Guesthouse, en plein coeur du minuscule mais densément peuplé quartier tibétain, au nord de Old Delhi. L'avantage, c'est que les rues y sont tellement étroites qu'on peut seulement circuler à pied. Pas de rickshaw, pas de bruit. Merveilleux.
Même pris le métro pour m'y rendre. Métro flambant neuf construit au cours des dernières années en vue des jeux du Commonwealth l'an prochain. Bien fait le métro. Système de jetons qui pourrait être efficace, mais on est en Inde. Ils passent tous les sacs aux rayons X. Beau line-up!


dimanche 13 septembre 2009

Ste-Anne-de-Beaupré à la Sikh!

Amritsar. Arrivé hier apres avoir survécu, à ma grande surprise, à mes dernières rides de transport routier. Srinagar-Jammu en jeep: 11h de terreur en montagne. Jammu-Amritsar en bus pas deluxe: 6h, enfin plus relaxe, dans la plaine, routes assez larges pour y mettre une ligne blanche au milieu de temps en temps. Avant ça : trois jours de trekking au nord de Srinagar, dans le coin de Naranag et du lac Gangabal. Les détails une autre fois, mais 'y a des photos.
Amritsar: chaud, humide, collant, totalement chaotique. Bref, revenu en Inde (le Cachemire et le Ladakh a côté de ca, c'est du facile). Après les premiers instants de stupeur et d'hallucination, je me suis bien installé finalement. Trouvé une chambre confortable et tranquille avec tivi, pas loin du temple, pour me cacher de temps en temps. Du bruit et de la fureur, à petites doses. Le restaurant est en face, la crème glacée à côté, la buanderie à 3 coins de rue et le tinternet à 5 minutes.

Highlight de la place et ma raison d'y être avant de lever les feutres vers Delhi (actuellement inondée d'ailleurs): le Golden Temple - version sikh de Ste-Anne. Simplement surréaliste. Quelques photos sur flickr, mais il faut y être pour le croire. Je mettrai peut-être quelques videos pour essayer de rendre l'atmosphère.
A+

vendredi 4 septembre 2009

Houseboat!

La rencontre avec Rasool m'a permis de faire ce que tout touriste qui se respecte fait à Srinagar: vacher sur un houseboat. Celui de Rasool est particulièrement bien équippé et propice à l'inoccupation, si ce n'est de la présence d'un laptop branché sur le tinternet.
La grosse vie sale: grande chambre avec salle de bain, eau chaude, draps propres, système de son dans le salon, bouffe incluse. Immense le bateau. Et pour l'instant, il n'y a qu'un Anglais avec moi.
Bon, j'y vais, faut que je me dépêche à rien faire avant que ça finisse... dans quelques jours peut-être.

Heidi! Heidiiiii!!

Quelques jours à la montagne. D'abord à Gulmarg, LE centre de ski. Tranquille en été, que quelques touristes Indiens. Pris la gondole pour un bout puis continué à pieds jusqu'à quelque 4300m. Belle vue. Des moutons, un chien qui cloche et un peu de neige en haut. Beau lac de l'autre côté. Intéressant de voir le skishop avec des skis récents, tous aussi "fats" que "super dooper fats". Ça en dit long sur la quantité de poudreuse entre janvier et mars. Le centre est très prisé des Australiens et Néo-Zélandais parait-il, et de quelques Québécois(e) qu'on connait!

Puis retour à Srinagar et fnalement rencontre de Rasool, "Number one businessman", comme m'a dit un local, et vivement recommandé par Renaud. Il a un superbe "houseboat" sur la lac Dal (un des 1400 parqués sur le lac!) et m'a organisé quelques jours dans le coin de Pahalgam, autre région montagneuse, chez une modeste famille qui aimerait bien avoir plus de clients pour s'arrondir la panse et les fins de mois. 3 jours, 2 nuits... intéressant, mais il a plu des cordes à boire du bois. Un peu plus et pis les lits sortaient des rivières; Isabelle a connu ça déjà;)

Donc, quelques heures de marche aux alentours les 2 premiers jours, et beaucoup de temps assi par terre dans la cuisine à boire du thé. Beaucoup de thé. Beaucoup beaucoup. Et pis du pain. Du pain kashmiri. Beaucoup de pain. Beaucoup beaucoup. Mais malgré tout, belle expérience de vie... à regarder le monde jeuner et prier en attendant que le gars de la radio annonce la fin du jeune, à 19h et des poussières.