dimanche 2 mars 2014

Deux chiffres et des lettres - 2

Les chiffres
Ils sont dans le titre, cherchez pas plus loin, et il n'y en a qu'un, deux. Et j'en connais des affûtés qui vont s'essayer, mais cherchez-moi pas non plus, si j'avais écrit "Un chiffre et des lettres - 2", on serait pas plus avancés.

Les lettres (je vous vois venir, non, les chiffres sous ce sous-titre ne comptent pas)

Je me prépare tranquillement au Viêt Nam à l'instar (1) de la Floride, c.-à-d. en commençant par l'utile, regarder la carte. Ce que dans les deux cas je n'avais jamais beaucoup fait avant.
L'influence québécoise sur le Viêt Nam (s'écrit aussi Vietnam en passant) est fascinante.
Avec de la toponymie du genre Binh Qin, Binh Long, Ha Tien, Ha Tinh,  Tan An, Long An, Bich Dong, Binh Chau (sources thermales!), Binh Ouing, Quang Binh, Chau Daç... ça promet, j'ai hâte!

Ce qui me vous amène évidemment à lire sur les langues austroasiatiques. 
C'est pas simple, et j'y connais rien, alors je vous résume ça tout croche, comme un journaliste qui parlerait d'ôéliennes, ou d'un sujet qu'on connaît.
Alors il y a tout un paquet de branches et de rameaux dans ce bel arbre linguistique, notamment la branche môn-khmer, celle qui nous intéresse. Dans les langues môn-khmer, il y a les môniques (hommage à toutes les Moniques d'ici et d'ailleurs) et les non môniques. Parmi les non môniques, il y a les môn-khmer orientales,  où on trouve le khmer, les viêt-muong, où on trouve le vietnamien, et les ni môn-khmer orientales ni viêt-muong, où on trouve encore plein de belles langues pas parlables, les moins parlables étant regroupées dans le bien nommé groupe chut.

Le vietnamien: langue isolante (donc non agglutinante... je vous laisse vous renseigner), monosyllabique qui fait dans le 6 tons. Parlée par 85% de la population vietnamienne. La plus parlée des austroasiatiques. 
Le khmer: 
En seconde position. Langue non-tonale, parlée au Cambodge et sur les bords. 13 millions de locuteurs. 
Influencée à travers les âges par le sanskrit, le pali, le thaï et le français.

Voilà.

Bon, changement de dernière minute.  On me dit à l'instant via satellite qu'il y aurait un autre chiffre. Il s'agit du... attendez... oui, c'est bien ça... le 9! Je répète, le 9.

Je vous reviens avec plus détails dès que j'en ai.

Et je vous parlerai peut-être de Malraux, tant qu'à faire dans les lettres, que je viens de terminer avec un mal de genou. Ça finit comme ça d'ailleurs, avec un mal de genou. Le personnage dans le rôle de soutien en meurt. 

Note: (1) Aaah, le fameux instar...! On aurait le droit de "ploguer" "à l'instar" quand on peut te le remplacer par "à la manière de". L'emploi me semble franchement louche ici, mais j'en profite quand même, ça arrive si peu souvent, et ça fait sérieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire